spacer
     
spacer
spacer
spacer
spacer
23 janvier 2019 - 13:20:27 spacer  
Meilleure actrice dans un second rôle 2019
image
spacer
spacer
On retrouve dans cette catégorie quatre actrices aux talents multiples que l'on a pu voir cette année sur de nombreux écrans.
spacer
Tania Garbarski débute sa carrière au théâtre à la fin des années 90, avant de devenir un visage familier du cinéma et de la télévision francophone. Elle était très récemment à l'affiche des séries françaises à succès Les Bracelets Rouges et Papa ou maman. Au cinéma, on la voit dans Fils Unique de Miel Van Hoogenbemt, JC comme Jesus Christ de Jonathan Zaccaï, Je te survivrai de Sylvestre Sbille ou Deux au carré de Philippe Dajoux aux côtés de son époux, le comédien Charlie Dupont. Le cinéma, c'est d'ailleurs une affaire de famille pour elle. Proche de Solange Cicurel, elle tient le rôle principal de son premier court métrage, elle s'illustrait l'année dernière dans Faut pas lui dire, Magritte du Meilleur premier film, et sera bientôt à l'affiche d'Adorables. Fille du cinéaste Sam Garbarski, elle est de tous ses projets, et obtient cette année une nomination pour son rôle dans son dernier film, Bye Bye Germany.

image


Après des études au conservatoire de Mons, Salomé Richard, tourne plusieurs courts métrages, dont Pour toi je ferai bataille et Les Navets Blancs empêchent de dormir, qui marquent le début d'une riche collaboration avec la jeune réalisatrice Rachel Lang. Elle enchaine de nombreux courts métrages dont Eïsbar d'Olivier Burlet et Frédéric Noirhomme, Demolition Party de Marie Amachoukeli-Barsacq (à qui l'on doit Party Girl) aux côtés de Jean-Benoît Ugueux, ou encore Les Filles ont les cheveux longs d?Alice Douard. Elle a également réalisé deux courts métrages, Septembre, et La Grande Vacance. En 2015, elle retrouve sa complice Rachel Lang, et passe au long avec Baden Baden, pour lequel elle remporte le Magritte du Meilleur espoir féminin. Elle transforme donc l'essai cette année avec sa nomination pour La Part Sauvage de Guérin Van de Vorst.

image


Découverte dans Somewhere between here and now d'Olivier Boonjing aux côtés d'Ariel Worthalter (également nominé cette année), Lucie Debay se révèle en 2016 dans Melody de Bernard Bellefroid, pour lequel elle obtient le Magritte du Meilleur espoir féminin. Elle était doublement nominée l'année dernière dans la catégorie Meilleure actrice pourKing of the Belgians de Peter Brosens et Jessica Woodworth et dans la catégorie Meilleure actrice dans un second rôle pour La Confession de Nicolas Boukhrief. On la retrouve cette année dans cette même catégorie pour son rôle dans Nos batailles de Guillaume Senez, où elle relève le défi de faire exister en quelques scènes la mère absente du film. On la verra bientôt toujours aux côtés de Peter Van den Begin et Geraldine Chaplin dans The Barefoot Emperor, toujours du duo Brosens & Woodworth.

image


Les Magritte du Cinéma découvrent Erika Sainte en 2012, alors qu'elle remporte le Magritte du Meilleur espoir féminin pour sa bouleversante prestation dans Elle ne pleure pas, elle chante de Philippe de Pierpont. Il s'agit de son premier grand rôle au cinéma. Ces derniers mois, elle est omniprésente, puisqu'on la voit dans Le Grand Bain, le succès du cinéma français 2018, mais aussi dans les séries Baron Noir, Victor Hugo, ennemi d'état, ou encore dans Les Rivières Pourpres, dont elle tient l'un des rôles principaux. Elle était également nominée aux Magritte du Cinéma l'année dernière dans la catégorie Meilleur premier film pour Je suis restée dans les bois, qu?elle a co-réalisé avec Vincent Solheid et Michaël Bier. Elle est nominée cette année pour son rôle dans Une part d'ombre de Samuel Tilman.

image
spacer
spacer
spacer spacer
spacer  spacer


© Académie André Delvaux | Droits réservés | Webdesign Messier111 | Administration
spacer spacer