ACTUALITÉS

Les Magritte du Cinéma
10e édition - 1er février 2020

13 décembre 2016 - 11:35:48

Anne-Pascale Clairembourg, Maîtresse de la 7ème Cérémonie des Magritte du Cinéma

Après Helena Noguerra qui inaugura l'exercice en 2011, c'est à nouveau une femme, la talentueuse et surprenante Anne-Pascale Clairembourg, qui endossera le costume de Maîtresse de Cérémonie pour cette 7ème édition des Magritte du Cinéma.
Be TV, producteur et diffuseur de la Cérémonie, et l'Académie André Delvaux ont donc confié les rênes de la soirée à Anne-Pascale Clairembourg, qui a déjà foulé la scène des Magritte à plusieurs reprises, notamment en 2013, où elle reçoit le Magritte du meilleur espoir féminin pour son rôle dans Mobile Home de François Pirot.

A l'aise aussi bien sur les planches que devant la caméra, elle déploiera son charme et son talent sur la scène du Square le 4 février prochain pour accompagner public et professionnels tout au long de la Cérémonie à l'occasion de laquelle seront remis 21 Magritte plus un Magritte d'honneur.

Diplômée de l'IAD en théâtre, on la retrouve aussi bien dans des classiques, de Shakespeare à Tchekov en passant par Feydeau, que dans des créations très contemporaines. Sa dernière pièce, Tristesses, d'Anne-Cécile Vandalem, s'est fait remarquer par la critique lors du dernier Festival d'Avignon. Elle reçoit le Prix de la critique de la meilleure comédienne saison 2013/2014 alors qu'on la voit dans Orphelins de Dennis Kelly, mise en scène par Patrice Minck, La Dame de chez Maxim de Georges Feydeau mise en scène par Miriam Youssef, et Une lettre à Cassandre de Pedro Eiras, mise en scène par David Strosberg.

En 2006, elle joue notamment dans Est-ce qu'on ne pourrait pas s'aimer un peu? de Jaco Van Dormael, qu'elle retrouve en 2015 dans Le Tout Nouveau Testament. Sur grand écran, on la voit dans Etre de Fara Sène, De leur vivant de Géraldine Doignon, et bientôt dans Tueurs, la stratégie de la tension de François Troukens et Jean-François Hensgens. Elle accompagne des réalisateurs confirmés comme de jeunes réalisateurs (elle est notamment l'héroïne du court métrage L'Ombre d'un Autre de Léo Médard, sélectionné dans plus de 30 festivals cette année), et tourne également pour la télévision. On l'a ainsi vue dans La Trêve, la série de Matthieu Donck diffusée avec succès au printemps dernier sur la RTBF, et on la verra bientôt dans L'Origine du Mal de Pierre Aknine, avec Marie Gillain et Sami Bouajila, ainsi que dans La Forêt de Julius Berg.


3 questions à Anne-Pascale Clairembourg

Pour vous, le cinéma belge, c'est quoi ?

Pour moi, ce cinéma est particulier, unique en son genre. On le définit souvent comme social, terrien. Moi, je le trouve multiple, il est brut mais aussi naïf, poétique, créatif, délirant... Les frères Dardenne, Bouli Lanners, Jaco Van Dormael, Yolande Moreau, Benoit Mariage, Vanja d'Alcantara... c'est déjà une palette de talents énorme !
J'ai eu la chance de travailler avec Jaco Van Dormael (Le Tout Nouveau Testament), Géraldine Doignon (De leur vivant), François Pirot, Silvestre Sbille et plus récemment avec Matthieu Donck (la série La Trêve et le court métrage Partouze) : je suis persuadée que le cinéma belge n'a pas fini de grandir!

Quelle a été votre réaction lorsque l'on vous a proposé d'être la Maîtresse de Cérémonie des Magritte du Cinéma ?

Je dois dire la vérité? (rires) La vérité, c'est que j'ai failli partir en courant. Plus sérieusement, j'ai été très surprise, et à la fois très curieuse d'en savoir plus. Ce qui a été déterminant pour moi, c'est de me rendre compte que ça allait être un vrai travail d'équipe. Avec le réalisateur, avec le metteur en scène, avec les auteurs. J'avais besoin de cette force. J'avais besoin de sentir que l'on allait créer ensemble cette cérémonie. Une occasion comme celle-là est rare et cela aurait été dommage de la refuser par peur. Au-delà de l'opportunité personnelle, c'est un magnifique défi!

Quel genre de Maîtresse de Cérémonie serez-vous?

Je ne peux pas tout dire, il faut garder une part de surprise ! J'ai surtout envie de mettre en évidence les artistes, de donner du plaisir au gens et de partager ma passion pour le cinéma.


Anne-Pascale Clairembourg nous donne rendez-vous le 4 février prochain pour une soirée toute en folie douce.


Crédits photo:
@EmmanuelLaurent - MdC2017
KIM NYS, M.A.C Cosmetics
Premier Studio Artisan Coiffeur
Stylisme Delphine Dumoulin et Didier Vervaeren. Anne-Pascale Clairembourg est habillée par Elisabetta Franchi (Robe), et Louboutin (Chaussures)