ACTUALITÉS

Les Magritte du Cinéma
10e édition - 1er février 2020

13 janvier 2020 - 08:18:35

Meilleur film flamand 2020: les nominations

Une fois n’est pas coutume, on retrouve cette année quatre premiers films dans la catégorie Meilleur film flamand, une façon sans doute de souligner, s’il en était encore besoin, la belle vitalité du cinéma flamand.


Deux ans après la mort tragique de son frère aîné, Daan peine à maintenir un équilibre dans sa famille déchirée. Son père fuit dans le travail et l'adolescent se retrouve seul à prendre soin de sa mère terriblement affectée. Le deuil semble insurmontable jusqu'à la rencontre avec Radja, un jeune sans-abri. Afin de combler le vide, la mère de Daan décide d'héberger le jeune inconnu dans la maison familiale. Alors que Radja s'introduit dans leur vie, Daan tente de découvrir le passé mystérieux de l'intrus. Est-il le seul à craindre que ce nouveau venu puisse bouleverser leur existence ? Avec Bastaard, Mathieu Mortelmans (également réalisateur de certains épisodes d’Unité 42) signe un drame familial sous haute tension, quand la peur de l’autre vient rompre un équilibre déjà fragilisé par le deuil. Le film est produit par Marmalade Content.



Binti, une fillette âgée de 12 ans d’origine congolaise, rêve de devenir célèbre grâce à son blog. Mais lorsque la police fait irruption chez elle et son père pour les expulser du pays, ils doivent fuir. Elle tombe alors par hasard sur Elias qui devient son ami. Tandis que Binti se sert de son blog pour aider Élias et son Club « Sauvez les okapis », elle orchestre un plan parfait: son papa doit se marier avec la maman d’Élias afin de pouvoir rester en Belgique. De cette situation hyper contemporaine, Frédérique Migom concocte une comédie familiale portée par la figure ultramoderne de la jeune Binti, et de son inséparable ami Elias, héros du monde de demain… et d’aujourd’hui ! Binticompte 3 autres nominations dans les catégories Meilleur espoir féminin et masculin pour le père et la fille (une première !), Bebel Tshilani et Baloji, mais aussi pour la musique, composée par Le Motel. Le film est produit par Bulletproof Cupid et coproduit par Kwassa Films, qui remportait en 2017 le Magritte du Meilleur documentaire pour En bataille, portrait d'une directrice de prison et l’année dernière celui du Meilleur court métrage d’animation pour La Bague au doigt.







Cleo dresse le portrait âpre et sans fard d’une jeune fille en perdition, écrasée par le stress post-traumatique d’un deuil dont elle porte, pense-t-elle, la responsabilité. A 17 ans, à peine, elle a survécu à un accident de la route dans lequel ses parents sont décédés. Sa grand-mère les recueille, son petit frère et elle, mais elle doit faire face à une adolescente rebelle qui cherche du réconfort auprès du mystérieux Léos, un garçon beaucoup plus âgé qui cache une terrible faille. Avec Cleo, son premier long métrage, Eva Cools retrace avec pudeur et sensibilité l’itinéraire d’un impossible deuil, un deuil filial autant que maternel, sur fond d’adieu à l’enfance. Le film vaut également une nomination à Yolande Moreau, dans la catégorie Meilleure actrice dans un second rôle. Il est produit par Lunanime, et coproduit par Wrong Men, également en lice dans la catégorie Meilleur film avec Lola vers la mer, et dans la catégorie Meilleur court métrage de fiction avec Lucia en el limbo



Avec De Patrick, Tim Mielants fait de la quête d’un marteau disparu un thriller psychologique haletant, à grand renfort de musique angoissante, de reflets et de faux-semblants, situant son intrigue dans les années 80, et dans un camping naturiste. Le cinéaste croque sa galerie de personnages en quelques coups de pinceaux féroces, emmenée par un Kevin Janssens méconnaissable, sorte d’adulescent ravagé par un chaos intérieur déclenché par le double deuil de son père - et de son marteau. Le film compte quatre autres nominations : Meilleur acteur pour Kevin Janssens, Meilleur acteur dans un second rôle pour Bouli Lanners, Meilleurs costumes pour Valérie Le Roy et Meilleurs décors pour Hubert Pouille et Pepjin Van Looy. De Patrick est produit par Savage Film, dont c’est la 5e nomination dans cette catégorie (remportée en 2016 avec D’Ardennen) et Versus Production, deux fois lauréats de cette catégorie avec Kid en 2014 et Home en 2018.