ACTUALITÉS

Les Magritte du Cinéma

18 janvier 2020 - 10:16:59

Meilleur son 2020: les nominations

Des rives du Sénégal à celles du Guatemala, en passant par les hauteurs de Liège, les films en lice pour le Magritte du Meilleur son proposent des univers esthétiques aux antipodes mais résolument marqués, magnifiés par le travail du son.


Atlantiquesonde le destin de ceux qui partent en quête d’un avenir meilleur, et de ceux qui restent. Premier long métrage de la jeune réalisatrice franco-sénégalaise Mati Diop, Grand Prix lors du dernier Festival de Cannes, le film est coproduit en Belgique par Frakas Production. On retrouve ainsi au département son une équipe belge composée d’Emmanuel de Boissieu (dont c’est la 5e nomination dans cette catégorie qu’il a déjà remportée à deux reprises pour La Fée et Alleluia), et qui est également en lice cette année pour Nuestras Madres, Benoît Declerck, dont c’est la 3e nomination après Rundskop et Deux jours une nuit, et Michov Gillet.



Dans Duelles, l’haletant thriller psychologique d’Olivier Masset-Depasse, la tension passe autant par l’image que par le son. Le suspense s’accroit de scène en scène, peu à peu intensifié par le travail de l’équipe son, composée de Marc Bastien, déjà nominé en 2012 pour Les Géants et en 2014 pour Tango Libre, de Thomas Gauder, dont c’est la 7e nomination (la première remontant à Illégal du même réalisateur en 2011), d’Héléna Réveillère (également au générique cette année de films comme Continuer, Adoration, ou Dieu existe, son nom est Petrunya) et d’Olivier Struye (lui aussi au générique de Continuer, mais aussi de The Room).



Cesar Dìaz, réalisateur guatémaltèque formé et installé en Belgique, a tourné Nuestras Madres, son premier long métrage, dans son pays d’origine, explorant son histoire contemporaine. Pour ce faire, il s’est entouré d’une équipe technique en grande partie belge, venue enrichir de son expérience et de sa vision ce récit intense et bouleversant, qui contribue à réécrire la mémoire collective d’un pays. Au son, il s’est entouré d’Emmanuel de Boissieu, également nominé cette année pour Atlantique, et de Vincent Nouaille, qui vient par ailleurs de collaborer à Tantas Almas, le prochain film de Nicolas Rinçon Gille, Etoile d’or à Marrakech en décembre dernier.