ACTUALITÉS

Les Magritte du Cinéma
10e édition - 1er février 2020

23 janvier 2020 - 10:07:42

Meilleure actrice 2020: les nominations

Compétition particulièrement relevée cette année: Anne Coesens et Veerle Baetens, les deux héroïnes de Duelles, chacune déjà lauréate d’un Magritte de la Meilleure actrice, font face à Cécile de France, encore jamais primée mais déjà 5 fois nominée et à Lubna Azabal, actrice la plus primée de l’histoire des Magritte du Cinéma avec Emilie Dequenne!


Dans Duelles, Veerle Baetens incarne Alice Brunelle, mère de famille tirée à quatre épingles, dévouée à son mari et son fils, mais aussi à son amie et voisine, Céline. Jusqu’au jour où le malheur frappe la maisonnée de Céline, sous les yeux d’Alice… Veerle Baetens joue avec élégance et énergie les héroïnes hitchcokiennes dans le thriller psychologique d’Olivier Masset-Depasse, tiraillée par le doute et le soupçon. A moins bien sûr qu’elle n’ait quelque chose à cacher. C’est sa deuxième nomination dans la catégorie de la Meilleure actrice, qu’elle a déjà remportée en 2016 pour Un début prometteur.



Face à Alice, Céline, incarnée par Anne Coesens, mère de famille d’apparence plus réservée, surprend par sa force de caractère et sa capacité à surmonter le deuil. Mais derrière les apparences et les sourires de façade, au fond du regard, la tristesse qui transparait. Et si la blessure était plus irréparable qu’il n’y parait? Duelles la 5e collaboration artistique entre la comédienne et le réalisateur après les courts métrages Chambre froide et Dans l’ombre, et le long métrage Cages en 2007. Leur dernier film, Illégal, a valu à Anne Coesens son premier Magritte de la Meilleure actrice en 2011. Elle a également remporté le Magritte de la Meilleure actrice dans un second rôle en 2016 pour Tous les chats sont gris.



Lubna Azabal est surement la plus internationale des actrices belges. Elle a déjà remporté trois trophées, le Magritte de la Meilleure actrice dans un second rôle pour La Marche en 2015, celui de la Meilleure actrice en 2012 pour le film québécois Incendies, et à nouveau l’année dernière pour Tueurs! Dans Tel Aviv on Fire de Sami Zoabeh, également en lice pour le Magritte du Meilleur film étranger en coproduction, elle incarne avec une jubilation communicative Rachel, diva charismatique, rôle principal d’une série palestinienne se passant dans les années soixante où elle joue une espionne se battant contre « l’envahisseur sioniste ». Elle passe ainsi des scènes aussi délirantes que kitsch du soap dont elle est la star, aux coulisses non moins délirantes du show.



Last but not least, Cécile de France est nominée cette année pour la 5e fois dans la catégorie Meilleur actrice, mais n’a encore jamais remporté de Magritte. Cette année sera peut-être la bonne pour son rôle dans Un monde plus grand de Fabienne Bertheaud, exploration extra-sensorielle sur le deuil, la vie, la mort, l’au-delà, et ce qui nous échappe, en général… Inspiré de l’histoire vraie de la journaliste Corine Sombrun, le film retrace le parcours initiatique d’une femme en souffrance, qui cherche à surmonter le chagrin, et à trouver un sens à sa vie alors qu’elle peine à faire le deuil de son grand amour. Cécile de France y incarne, avec justesse, la résistance initiale de Corine, ses hésitations, mais aussi la force intérieure qui lui permet de se dépasser pour accéder à un monde plus grand.