ACTUALITÉS

Les Magritte du Cinéma
12e édition - février 2023

05 février 2022 - 12:45:32

Meilleur espoir masculin 2022: les nominations

La catégorie Meilleur espoir masculin donne à voir cette année quatre profils bien différents, un génial enfant acteur, un jeune comédien qui explose, un musicien qui change de scène, et un nouveau venu fascinant.
Dans Des hommes de Lucas Belvaux, Yoann Zimmer incarne Bernard, soldat de la guerre d’Algérie, jeune homme fougueux confronté simultanément à l’incroyable beauté du monde et l’insondable noirceur de l’âme humaine. Il découvre, et nous avec lui, que tout homme porte en lui la possibilité de la guerre. Il est le visage juvénile de Bernard donc, qui devenu Feu-de-Bois, ancien de l’Algérie, est incarné par Gérard Depardieu. Un rôle intense et marquant pour ce jeune comédien namurois, déjà aperçu dans Rêves de jeunesse d’Alain Raoust, Eté 85 de François Ozon, ou encore dans l’excellente série Les Sauvages, réalisée par Rebecca Zlotowski. Notons que Yoann Zimmer a également réalisé cette année son premier court métrage, Sauce à part, avec Finnegan Oldfield.

Il y a quelques mois, l’imprévisible Quentin Dupieux créait la surprise en annonçant le casting de son nouveau film, Mandibules. Aux côtés d’une mouche géante (oui, une mouche géante), on allait retrouver David Marsais, Grégoire Ludig (les deux créateurs du Palmashow), India Hair, Adèle Exarchopoulos, et… Roméo Elvis! Un premier rôle au cinéma pour le rappeur belge, que l’on n’attendait pas forcément dans cet univers résolument déjanté, mais qui lui va finalement comme un gant. Il y incarne Serge, un gars très cool, fan de peignoirs, et qui maîtrise le transat piscine. Ce premier rôle au cinéma lui vaut une nomination pour le Magritte du Meilleur espoir masculin. Et on se demande, après la mouche géante, ce que le cinéma lui réserve comme prochaine surprise…

Le SpaceBoy d’Olivier Pairoux, c’est Basile Grunberger, jeune comédien belge de 13 ans, qui incarne avec énergie et conviction Jim, jeune garçon qui rêve de reproduire l’exploit de Joseph Kittinger, atteindre en ballon la stratosphère, pour impressionner son père, astrophysicien. On est en 1986, Challenger n’a pas encore explosé en vol, et l’espace fait briller les yeux des enfants de l’époque. Ce n’est pas la première fois que l’on voit Basile Grunberger sur grand écran, puisqu’en 2019, il était déjà en lice pour le Magritte du Meilleur espoir masculin pour son rôle dans Nos batailles de Guillaume Senez. Deux rôles seulement donc pour le jeune comédien, mais quels rôles, qu’il habite avec une intensité et un naturel désarmants.

Un monde de Laura Wandel, c’est la plongée dans le milieu redoutable de l’école primaire vue à travers le point de vue de Nora, petite fille de 7 ans. Et ce qu’elle voit, avant toute autre chose, c’est son grand frère, Abel, qui fait l’objet d’un harcèlement que la petite fille peine à comprendre. Voulant protéger sa soeur, et se protéger lui-même, Abel va essayer de la tenir à l’écart le plus possible, quitte à l’exclure à son tour de son quotidien. Abel est incarné par le jeune comédien Günter Duret, que l’on voit pour la première fois à l’écran, et qui s’empare avec une impressionnante maturité de ce rôle complexe, fait de silences et de regards lourds de sens.