ACTUALITÉS

Les Magritte du Cinéma
10e édition - 1er février 2020

03 février 2012 - 09:27:23
Elle s’imaginait danseuse. Elle partit même aux États-Unis pour parfaire une formation entamée à Monaco. Mais à son retour en France, elle intègre le cours Simon et découvre la vocation qui va changer sa vie. Depuis toujours, Nathalie Baye fonce, bille en tête, sans hésitations, sans remords ni regret. Son talent fera le reste.
31 janvier 2012 - 16:25:54
Qui? En 2010, c’était la question qui secouait les rêves des organisateurs de la toute première édition des Magritte du cinéma. Qui pour se jeter à l’eau et présenter devant toute la profession une première cérémonie où tout restait à inventer? Un rythme, un ton, une attitude. L’Académie Delvaux s’était mis en quête d’une personnalité tonique, originale, professionnelle, inattendue. Bien vite, le nom d’Helena Noguerra fit l’unanimité: cette artiste mutine excelle dans des disciplines variées. Son charisme, sa présence d’esprit et son charme pétillant ont séduit tout le monde. Sa présence scénique et son audace ont fait le reste.
30 janvier 2012 - 21:13:09
Survol de la première cérémonie des Magritte
30 janvier 2012 - 16:31:48
Pour sa deuxième édition, Les Magritte du cinéma se sont choisi un président d’honneur hors du sérail: Bertrand Tavernier, réalisateur exceptionnel est également un théoricien du cinéma et un cinéphile d’exception qui n’a pas vraiment d’équivalent à travers le monde. Cette option est doublement intéressante : elle ouvre les Magritte à la France et plus loin au champ médiatique international. Elle s’offre aussi un regard pertinent et enthousiaste sur le 7e art belge, souvent plus prisé à l’étranger que chez nous.
10 janvier 2012 - 12:01:32
Les Magritte du cinéma abordent cette semaine leur dernière ligne droite, un long sprint final qui va permettre aux membres de l’Académie Delvaux de voter dans toutes les catégories qui leur sont proposées pour élire les meilleurs films, acteurs, réalisateurs et techniciens de l’année.

À l’issue du premier tour des suffrages qui s’est achevé le 31 décembre, quatre noms ont émergé dans chaque catégorie. Tous les favoris sont bien sûr toujours en lice… mais également quelques solides outsiders.

02 décembre 2011 - 16:18:36
Bertrand Tavernier sur le tournage de "Holy Lola" en 2002.
Outre le nouveau Magritte du cinéma qui distinguera, cette année le meilleur film flamand coproduit dans la partie francophone du pays, quelques autres modifications ont été apportées à la structure de la manifestation.

L’an dernier, certains se sont étonnés que le président d’honneur fût aussi un lauréat potentiel. Que le film de Jaco Van Dormael empoche six récompenses n’a évidemment pas contribué à calmer le débat.

Tous ceux qui ont suivi les discussions et le processus de vote savent naturellement que Jaco Van Dormael n’a eu aucune influence sur les voix enregistrées individuellement sur Internet, mais une fois que la rumeur est lancée, il est difficile d’y répondre.

Pour éviter ce genre de confusion (cette confusion des genres) et s’ouvrir vers l’extérieur, l’Académie André Delvaux a décidé de faire appel à un président d’honneur étranger : " C’est Bertrand Tavernier qui sera cette année le parrain de la cérémonie", explique Luc Jabon, président de la section belge de la SACD.

06 février 2011 - 00:09:08
Un test pour notre cinéma ! Un vrai; suivi d’un œil curieux par beaucoup de monde. C’est ainsi que se présentait la soirée des Magritte, première du genre, organisée au Mont des Arts et retransmise en direct et en clair sur Be TV.

Menée tambour battant, la cérémonie n’a pas déçu: très enlevée, généralement maîtrisée, elle a été traversée par quelques délires, surtout dans sa deuxième partie avec les apparitions de Benoît Poelvoorde et François Damiens et une Helena Noguerra au diapason, provocatrice et sexy.

Plutôt décontractés et très professionnels, ces Magritte ont donc convaincu. Mais quid du palmarès? Est-il à la hauteur ?

Ceux qui sont restés sur le carreau feront évidemment la moue, mais dans quelques années, quand on regardera la liste des lauréats, on sera sans doute assez ébahi du niveau général.

04 février 2011 - 07:32:30
Pour conférer tout le lustre nécessaire à cette 1re Cérémonie des Magritte du cinéma, il fallait absolument établir un partenariat avec une chaîne de télévision qui diffuserait la remise des trophées en direct. C’est assez logiquement Be tv qui met chaque jour le cinéma à toutes les sauces sur ses chaînes Premium qui retransmettra en Belgique, en direct et en clair, cet événement très médiatique.
03 février 2011 - 07:25:03
"Moments inoubliables du cinéma": l’affiche originale qui a inspiré le trophée.
Pour que les Magritte acquièrent un vrai prestige, il ne fallait pas négliger un aspect important du cérémonial: leur associer un trophée qui marque les esprits. Le défi était de l’inventer à partir de l’univers de René Magritte et plus précisément d’une fameuse affiche du maître intitulée « moments inoubliables du cinéma », réalisée pour un festival de cinéma en 1958.
01 février 2011 - 09:58:17
Helena Noguerra, le cinéma, elle connaît ça. (Ici avec Vanessa Paradis), elle partageait l’affiche de l’Arnacoeur, le carton de 2009 en Hexagone.
À côté de Jaco Van Dormael, ce monstre sacré qui en trois longs métrages est devenu une figure de proue de notre 7e Art, le maître de cérémonie chargé d’animer la soirée devait faire très bonne figure. Oui, pour présenter ces premiers Magritte du cinéma, il fallait une personnalité tonique, originale, professionnelle, inattendue. C’est une dame qui excelle dans des disciplines diverses et variées qui a été choisie pour son charisme, sa présence d’esprit et son charme pétillant.

Actrice, chanteuse, réalisatrice, romancière et… belge, Helena Noguerra est une artiste complète qui a échappé par son travail et son talent au syndrome "sœur de", ce qui n’est pas à la portée de la première venue.

<
[...]
4 5 6 7 8 9 >